Passer au contenu principal

Optimiser sa trésorerie

Dans un contexte de réelles difficultés concernant la trésorerie des entreprises, le ministre de l’Économie et des Finances Pierre Moscovici a présenté un plan pour la renforcer. Celui-ci repose sur quatre leviers distincts.

Trésorerie des entreprises


Trésorerie des entreprises : Bercy présente 11 mesures pour la renforcer

 

Préoccupation quasi permanente de toute entreprise, en particulier les TPE et les PME, se faire payer en temps et en heure demeure une priorité en période de crise. Le rapport Charpin sur les délais de paiement, remis à Bercy en début d’année, dresse un constat particulièrement alarmant en matière de trésorerie des entreprises. Le mouvement en faveur de la réduction des délais de paiement qui s’était engagé en France depuis 2008 s’est arrêté l’an passé. De plus, 20 % des entreprises ont des difficultés systématiques à financer leur poste client. 
Dans ce contexte, le ministre de l’Économie et des Finances Pierre Moscovici a présenté un plan autour de quatre leviers.
 
Premier levier : aider immédiatement les entreprises à faire face à leurs besoins de trésorerie grâce à la Banque publique d’investissement
- Action 1 : 500 M€ de crédits de trésorerie mis à disposition des TPE et des PME par la
Banque publique d’investissement (BPI). Sont éligibles :
  • les crédits dont la durée est comprise entre deux et sept ans et qui ont pour objet de financer l’augmentation du besoin en fonds de roulement (BFR) et de consolider les crédits court terme existants ;
  • les prêts personnels aux dirigeants pour réaliser des apports en fonds propres à l’entreprise ;
  • les opérations de cession-bail immobilières, avec une durée pouvant être portée jusqu’à 15 ans.

 

- Action 2 : mettre en place le préfinancement du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE).
 
Deuxième levier : aider des entreprises à mieux faire face à leurs besoins de trésorerie 
- Action 3 : améliorer le fonctionnement du marché de l’assurance-crédit en France.

- Action 4 : favoriser le développement de l’affacturage à un coût compétitif pour les TPE et les PME.

- Action 5 : mettre en place de nouveaux dispositifs pour faciliter l’accès des TPE à des solutions alternatives de financement.

- Action 6 : soutenir le besoin en fonds de roulement des PME et ETI exportatrices.

Troisième levier : améliorer les délais de paiement de la sphère publique
- Action 7 : étendre progressivement (à horizon 2017) les services facturiers(1) pour réduire à 20 jours les délais de paiement de l’État et aider les collectivités locales à réduire leurs délais de paiement.
 
Quatrième levier : accroître l’efficacité de la loi pour réduire les délais de paiement
- Action 8 : renforcer les contrôles des délais de paiement (2 000 établissements devraient être contrôlés en 2013).

- Action 9 : mieux sanctionner les délais de paiement par des sanctions administratives financières (via la DGCCRF).

- Action 10 : adapter la législation à la situation spécifique du secteur du bâtiment.

- Action 11 : favoriser la dématérialisation progressive des factures dans l’économie.

Le détail de ces 11 actions est disponible en ligne sur http://www.economie.gouv.fr/files/plan-tresorerie-des-entreprises-2013.pdf.
 
 
(1) Relevant du « pôle gestion publique », le service facturier est présenté comme un mode d’organisation particulier au sein du service de dépenses. Ce service assure la réception, le contrôle et la mise en paiement de la facture. Dans ce système, ce n’est plus l’ordonnateur qui reçoit et traite les factures, mais directement le comptable. L’ordonnateur saisit les engagements de dépense et certifie que le service est fait (ce qui vaut ordre de payer pour le comptable). Les services déconcentrés qui rejoignent les centres de services partagés de la Direction générale des finances publiques ont leurs dépenses traitées en mode facturier. Des « contrats de services » sont conclus entre les donneurs d’ordre, les centres de services partagés (CSP) et les services facturiers pour définir les engagements des différents acteurs.
 

 

 
 
 
 
 

acces directs
Contacter un conseiller