Passer au contenu principal

Immobilier : la reprise est en cours


 

​01/02/2016

Immobilier résidentiel, une reprise à confirmer

 

La dernière note de conjoncture des notaires de France(1) dresse un bilan plutôt optimiste de l’état du marché immobilier résidentiel. La tendance qu’ils relevaient en octobre dernier, à savoir la sensible amélioration du nombre de transactions, se confirme.

Un marché plus fluide

La reprise du volume des transactions sur le marché de l’ancien, amorcée mi-2015, est en effet désormais très nette. À fin novembre 2015, le nombre des transactions réalisées au cours des douze derniers mois est estimé à 792 000, soit une hausse de 12,5 % sur un an. Comme le précisent les notaires de France, « un tel niveau n’avait pas été atteint depuis le printemps 2012 ». Ce résultat doit toutefois être relativisé : « En Île-de-France, les volumes restent de 10 à 15 % inférieurs aux niveaux atteints dans les meilleures années 1999-2007. » En province, l’écart est encore de 8 %.

Prix à la hausse

Dans le sillage du retour des transactions, les notaires de France observent un frémissement des prix. Depuis trois mois, ces derniers sont de nouveau globalement orientés à la hausse. Cette nouvelle tendance, positive, ne fait toutefois « qu’effacer les six mois de baisse précédents ». Au troisième trimestre 2015, les prix des logements anciens augmentent en effet légèrement, de 0,3 % par rapport au trimestre précédent(2). Mais sur un an, la baisse est toujours d’actualité : - 1,7 %. En Île-de-France, même tendance : les prix se redressent au troisième trimestre (+ 0,8 %) et, sur un an, restent orientés à la baisse (- 1,2 %). En province, la variation trimestrielle est de + 0,1 %, et de - 1,9 % sur un an.



Optimistes pour les prochains mois

Mais les notaires de France s'interrogent : cette reprise du marché immobilier va-t-elle se maintenir ? Ils notent cependant un « faisceau d’éléments favorables, tels que les taux d’intérêt toujours très bas, le stock de biens à vendre encore important, et le regain de confiance des investisseurs français pour lesquels "l’affection pour l’immobilier ne s’est jamais démentie" ». Si les conditions actuelles du marché se maintiennent et, notamment, sa fluidité retrouvée, l’année 2016 devrait voir « un retour aux volumes des grandes années », conclut l’étude.

1. Note de conjoncture immobilière, n° 30, janvier 2016.
2. En données provisoires corrigées des variations saisonnières.
 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

acces directs
Contacter un conseiller